La Russie lance discrètement une nouvelle flotte de pétroliers pour contourner les sanctions occidentales

Selon des courtiers maritimes et des analystes de l’énergie, Moscou aurait acheté plus de 100 pétroliers vieillissants cette année.

Pourquoi est-ce important ?

L'Union européenne a convenu d'un plafonnement des prix du pétrole russe. Cette mesure, ainsi que l'interdiction des importations de brut russe par voie maritime, entreront en vigueur lundi. De toute façon, la Russie ne veut pas faire des affaires avec les pays où les prix sont plafonnés. Au lieu de cela, le Kremlin veut essayer d'approvisionner des pays comme l'Inde, la Chine et la Turquie avec une nouvelle flotte de pétroliers. Ces trois pays sont devenus de plus gros acheteurs d'or noir russe maintenant que l'Occident s'est retiré du marché.

L'actualité : le courtier maritime Braemar estime que Moscou a ajouté plus de 100 pétroliers à sa flotte cette année, par des achats directs ou indirects (lire : anonymes). C'est ce qu'écrit le journal économique britannique Financial Times (FT).

  • Le consultant en énergie Rystad, quant à lui, pense connaître le nombre exact : la flotte russe aurait acquis 103 pétroliers.
  • "Nous avons assisté à de nombreuses ventes (sur le marché des pétroliers, ndlr) à des acheteurs an
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20