De nombreuses personnes ne recevront toujours pas leur chèque-énergie en décembre

Le paiement des chèques-énergie est une fois de plus retardé. De nombreux fournisseurs attendent toujours l’argent du gouvernement. Il ne s’agit pas d’un retard généralisé cette fois, car des dizaines de milliers de personnes ont déjà reçu leur prime.

Pourquoi est-ce important ?

Le gouvernement fédéral veut réduire les factures d'énergie des ménages grâce à un "paquet énergétique de base". Ils devraient recevoir 196 euros par mois pour le gaz et l'électricité entre novembre 2022 et mars 2023, via les factures anticipées. Le paiement de la première prime avait déjà été reporté à ce mois-ci. Et visiblement, de nombreuses familles devront prendre leur mal en patience pendant un mois de plus.

Dans l’actu : après le report de novembre, de nombreuses familles ne recevront toujours pas leur prime l’énergie ce mois-ci, rapporte Het Nieuwsblad.

  • Cette fois, c’est le financement de la prime qui est à l’origine du report. Marc Van Den Bosch, de la fédération des entreprises belges d’électricité et de gaz (FEBEG), a déclaré que certains fournisseurs attendent un préfinancement du gouvernement afin de pouvoir répercuter cet argent.
  • Certaines compagnies n’attendent toutefois pas ce financement et ont déjà transféré la prime à leurs clients. En conséquence, des dizaines de milliers de familles ont déjà vu apparaître sur leur compte l’équivalent de deux mois de primes.
  • Andries Bomans, porte-parole du cabinet de la ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten (Groen), a souligné que tous ceux qui y ont droit recevront de toute façon la prime à un moment donné. « Si ça ne marche pas avant décembre, les primes arriveront d’ici janvier, c’est le délai. »

D’autres problèmes : initialement, il était prévu de n’octroyer ces aides que jusqu’en décembre, mais le gouvernement a finalement décidé d’accorder une prime en janvier, février et mars également.

  • S’adressant à VTM Nieuws mercredi, Tinne Van der Straeten a déclaré que le Parlement devait encore donner son approbation à ce prolongement pour février. Cela signifie que ce n’est qu’après ce feu vert que les fournisseurs recevront la liste des personnes ayant droit aux primes de 2023. « Et donc ces primes seront également retardées », a-t-elle expliqué.
  • En octobre, le gouvernement a aussi octroyé une prime de 250 euros pour ceux qui chauffent leur maison avec des pellets. Et aujourd’hui encore, il y a toujours de la confusion sur le sujet.

Qui peut bénéficier de la prime énergie ?

Un rappel : la majorité des ménages sont éligibles à ces primes. Toutefois, il y a quelques exceptions.

Deux groupes n’y ont pas droit.

  • Les familles bénéficiant d’un tarif social
  • Les familles ayant un contrat d’énergie fixe conclu avant le 1er octobre 2021

En outre, le soutien est réduit pour les familles à hauts revenus :

  • Une personne seule ne peut avoir un revenu imposable supérieur à 62.000 € par an.
  • Pour les familles, cette limite est portée à 125.000 euros.
    • 3.700 euros sont ajoutés au plafond pour chaque personne à charge supplémentaire.
  • Ceux qui gagnent plus que ces montants devront rembourser une partie de la prime par le biais de l’impôt sur le revenu des personnes physiques. L’administration fiscale considérera alors la prime comme un avantage imposable.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20