Le « cigare interstellaire » Oumuamua pourrait être un morceau d’exoplanète

‘Oumuamua, un objet interstellaire qui traverse notre système solaire depuis quelques années, pourrait bien être un fragment d’une exoplanète.

Pourquoi est-ce important ?

L'humanité n'a jusqu'à présent observé que deux objets d'origine interstellaire dans notre système solaire. Grâce à ces observations, les scientifiques peuvent apprendre beaucoup de choses sur l'univers.

L’essentiel : Steve Desch, astrophysicien à l’Arizona State University, a affirmé lors de la conférence « Exoplanets in Our Backyard 2« , début novembre, que ‘Oumuamua pourrait être issu d’une planète située en dehors de notre système solaire.

  • ‘Oumuamua a été observé pour la première fois en octobre 2017. L’objet semblait venir d’en dehors de notre système solaire et présentait un certain nombre de caractéristiques étonnantes.
  • Au départ, on a supposé que l’objet avait une forme de cigare, car il réfléchissait plus de lumière que prévu. Cependant, des recherches menées en 2019 suggèrent que ‘Oumuamua pourrait avoir pris la forme d’une crêpe
  • De plus, ce rocher spatial a ralenti plus rapidement que prévu lorsqu’il a quitté notre système solaire, 10 fois plus qu’une comète ne ralentirait. En plus du fait qu’il n’y avait pas de queue visible, ni de coma (le nuage nébuleux de gaz autour du noyau d’une comète), tout semblait indiquer que ‘Oumuamua n’est pas une comète, malgré ce que les scientifiques pensaient initialement.

Fait de glace

Les implications : Toutes ces caractéristiques font penser que ‘Oumuamua est constitué d’une sorte de glace, estime Desch.

  • Desch et son collègue Alan Jackson ont étudié le comportement de différents types de glace dans notre système solaire. Ils ont finalement pu calculer que si ‘Oumuamua était constitué de glace d’azote, il aurait la masse et l’albédo (la réflectivité ou la « blancheur ») nécessaires pour expliquer la décélération observée.
  • Sa forme pourrait également s’expliquer par cette composition. L’orbite de ‘Oumuamua a amené l’objet à environ 0,2 unité astronomique (UA) du soleil (20 % de la distance Terre-Soleil). Quand l’objet était si proche, il a pu perdre 95 % de sa masse. Avant que cela ne se produise,’ Oumuamua aurait eu une forme beaucoup moins atypique.

Issu d’un planétoïde semblable à Pluton ?

L’implication : Si ‘Oumuamua est effectivement composé en grande partie de glace d’azote, il n’y a qu’une poignée d’explications plausibles.

  • Dans les régions extérieures de notre système solaire, il n’y a que quelques endroits d’où un tel morceau de glace d’azote aurait pu provenir. Il s’agit notamment des objets transneptuniens – qualifiés parfois de planètes naines – Pluton et 225088 Gonggong. Toutefois, selon Desch, les chances que ce fragment provienne de notre propre système solaire sont minces.
  • Desch pense qu’il est préférable de regarder en dehors de notre système solaire. Après tout, notre soleil n’est pas l’espèce la plus commune : la plupart des étoiles sont des naines rouges, c’est-à-dire des étoiles beaucoup plus petites et plus froides que la nôtre. Elles sont plus à même de produire des mondes semblables à Pluton, enveloppés de glace d’azote.
  • De plus, selon les calculs de Desch et Jackson, ces étoiles ont 40 fois plus de chances d’éjecter des fragments de glace de leurs planètes dans l’espace que dans notre système solaire. 

La conclusion : Selon les scientifiques, ‘Oumuamua est un fragment d’une exoplanète comparable à Pluton qui a été arrachée à son astre il y a plusieurs centaines de millions d’années. 

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20