La Fed relève à nouveau ses taux de 75 points de base : de nouvelles hausses prévues pour lutter contre l’inflation

Comme beaucoup s’y attendaient, la Réserve fédérale américaine a annoncé une énième hausse de ses taux d’intérêt. Et cette fois-ci encore, alors que l’inflation dans le pays persiste à son plus haut niveau depuis 40 ans, la Fed augmente de 0,75% ses taux d’intérêt.

Le taux des fonds fédéraux se trouve désormais compris dans une fourchette de 3 à 3,25%, soit le niveau le plus élevé depuis 2008. Et il pourrait encore grimper. La Fed anticipe en effet « que des hausses supplémentaires seront nécessaires » pour contrer l’inflation toujours plus élevée et difficile à maitriser dans le pays. Elle est désormais estimée à 5,4 % pour cette année, alors qu’en juin, la Fed misait sur une inflation 5,2 %.

Elle prévoit d’augmenter ses taux d’intérêt jusqu’à atteindre 4,6% en 2023 avant de mettre un terme à sa campagne de resserrement. D’ici la fin de l’année, ils devraient atteindre 4,4%. C’est bien plus que lors des prévisions de juin, il était question d’un taux d’intérêt directeur, le taux des fonds fédéraux, de 3,4 %.

Ramener l’inflation à 2%

La Réserve fédérale a revu fortement à la baisse ses prévisions de croissance de l’économie américaine pour l’année 2022. Ainsi, si elle tablait encore sur une croissance de 1,7% en juin, elle penche désormais plutôt sur une croissance quasi nulle de 0,2%.

Les prochains mois seront encore difficiles pour l’économie américaine, estime la Fed, mais ça ne sera qu’un mal pour un mieux. « La réduction de l’inflation nécessitera probablement une période prolongée de croissance inférieure à la tendance », a déclaré le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, lors de la conférence de presse. « Et, cela signifiera très probablement un certain assouplissement des conditions du marché du travail. »

« Le rétablissement de la stabilité des prix est essentiel pour préparer le terrain pour atteindre un emploi maximum et des prix stables à long terme », a déclaré Powell, laissant entendre qu’un coup dur sur le marché du travail pourrait en valoir la peine sur le long terme. « Nous continuerons jusqu’à ce que nous soyons convaincus que le travail est fait » et donc, que l’inflation est ramenée à l’objectif de 2%.

Réactions à Wall Street

L’annonce de la Fed a eu des effets immédiats sur les marchés. Le Dow Jones a glissé d’environ 240 points, ainsi que le S&P 500 a chuté de 0,8% et que le Nasdaq a perdu 1%.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20