L’effet domino provoqué par FTX continue : Genesis doit déposer le bilan

Cela faisait déjà plusieurs semaines que le torchon brûlait entre Barry Silbert, PDG de DCG, l’entreprise mère du prêteur en cryptomonnaie Genesis, et Cameron Winklevoss qui déclarait que ces derniers devait pas moins de 900 millions de dollars à sa bourse en cryptomonnaies, Gemini.

Pourquoi est-ce important ?

2022 aura été l’année des scandales cryptos avec en rôle principal Sam Bankman-Fried, le PDG de FTX. Mais 2023 a commencé fort avec cette affaire entre Genesis et Gemini. Cependant, la faillite de Genesis n’a pas l’air, pour le moment, d’atteindre l’ampleur de celle de FTX. En effet, selon les chiffres de CoinMarketCap en ce vendredi matin, le cours des cryptos n’a pas fait de chute ou de bond drastique.

L’actualité : Genesis a déposé le bilan, selon les informations de Bloomberg.

  • La société a répertorié plus de 100.000 créanciers dans un « méga » dépôt de bilan, avec des dettes globales allant de 1,2 à 11 milliards de dollars, selon les documents de faillite.
  • « Nous sommes impatients de poursuivre notre dialogue avec DCG et les conseillers de nos créanciers, alors que nous cherchons à mettre en œuvre une voie permettant de maximiser la valeur et de fournir la meilleure opportunité pour notre entreprise d’émerger dans une bonne position pour l’avenir « , a déclaré Derar Islim, PDG par intérim de Genesis, dans un communiqué. « Nous avons fait des progrès significatifs en affinant nos plans d’affaires pour remédier aux problèmes de liquidités causés par les récents défis extraordinaires de notre secteur – notamment le défaut de paiement de Three Arrows Capital et la faillite de FTX. »
  • Genesis a fait état d’un prêt de 765,9 millions de dollars payable par Gemini dans le dépôt de bilan de jeudi. Parmi les autres créances importantes, un prêt de 78 millions de dollars à payer à Donut, une plateforme décentralisée à haut rendement, et une au fonds VanEck, avec un prêt de 53,1 millions de dollars à payer, rapporte CNBC.

Le contexte : La réaction en chaîne causée par la faillite de FTX nous a menés jusqu’ici, mais ça n’est pas le seul facteur.

  • Les problèmes financiers de Genesis sont dus au fait que la société a accordé des prêts à des fonds spéculatifs en crypto, notamment à Three Arrows Capital et Alameda Research, le fonds spéculatif lancé par Sam Bankman-Fried.
  • Three Arrows Capital a déposé son bilan en juillet suite, en grande partie, à la chute stablecoin Terra USD et de sa cryptomonnaie affiliée LUNA. Genesis avait prêté des actifs d’une valeur de plus de 2,3 milliards de dollars à 3AC, selon les documents judiciaires consultés par Bloomberg.
  • Selon les informations du Wall Street Journal, certains des prêts accordés par Genesis à Alameda étaient garantis par une cryptomonnaie créée par Alameda : le FTT. Mais lorsque FTX a fait faillite, la valeur du FTT a chuté, provoquant d’énormes pertes chez Genesis.  
  • Genesis a prêté des centaines de millions de dollars non garantis à Alameda, jusqu’à arriver à 6,5 milliards de dollars de prêt au plus fort de la relation entre les deux entreprises, toujours selon les informations du WSJ.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20