De la crème glacée à base de lait animal créé en laboratoire bientôt commercialisée

Le nouveau type de glace sera confectionné à partir de lait présentant les mêmes protéines de lait traditionnel, sans qu’aucun animal ne soit rentré en jeu dans sa création.

Dans l’actu : le géant alimentaire Unilever (Magnum, Ben & Jerry’s, etc.) veut vendre une crème glacée à base de lait qui ne provient pas d’une vache dans environ un an.

  • Il n’est pas question de remplacer le lait animal par un substitut végétal, mais bien de recréer le lait de vache en laboratoire.
  • L’objectif de l’entreprise est de proposer un produit moins émetteur de gaz à effet de serre puisqu’il ne ferait plus appel aux vaches qui sont d’importantes génératrices de méthane.
  • Unilever espère y parvenir dans environ un an, selon Andy Sztehlo, responsable de la recherche et du développement au sein de l’entreprise, et plus particulièrement dans le domaine des glaces.

Le détail : l’entreprise travaille sur un procédé de fermentation qui utilise de la levure et des champignons de fermentation afin de produire des protéines de lait dans une cuve.

  • Unilever n’est pas le premier à vouloir exploiter la « fermentation de précision ». D’autres startups ont déjà tenté de produire du lait de vache en laboratoire.
  • Une quête qui s’est souvent révélée infructueuse en raison de la difficulté de l’exercice.
  • Le lait de vache contient de nombreux types de protéines, les cultiver en laboratoire n’est pas chose aisée. Les précédents résultats obtenus n’étaient pas toujours à la hauteur pour une utilisation « classique » du lait recréé en laboratoire.
  • Certains y sont tout de même parvenus et ont proposé des alternatives quasi identiques au lait de vache sans qu’elles soient liées de près ou de loin à un animal, notamment Mars avec une barre de chocolat laitier, mais aussi Starbucks avec plusieurs produits à base de lait.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20