Comme prévu, les États membres se déchirent sur le plafonnement des prix du gaz

Les ministres européens de l’Énergie ne sont pas parvenus à s’entendre sur la proposition de plafonnement des prix du gaz de la Commission.

La Commission est priée de revoir sa copie. Sa proposition de plafonner les prix du gaz à 275 euros le MWh a été vivement critiquée, notamment par la Belgique et la France. Les ministres de l’Énergie, réunis ce jeudi en Conseil extraordinaire, ont montré l’ampleur de leur désaccord.

L’accord a donc été repoussé à plus tard. Avec une nouvelle réunion « d’urgence » qui se déroulera… mi-décembre. Un groupe de pays favorable à un plafonnement efficace s’oppose à l’Allemagne, les Pays-Bas et le Danemark, qui craignent pour l’approvisionnement en gaz si un tel plafond est mis en place.

En amont de la réunion, la proposition de la Commission avait été qualifiée « d’absurde » et de « cadeau aux spéculateurs » par le premier groupe.

Accord sur le reste

Les 27 ont toutefois confirmé leur volonté de mettre en place des achats groupés, de limiter la volatilité des prix intrajournaliers de l’énergie et d’accélérer les procédures de mises en oeuvre d’énergies renouvelables.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20